Sommaire

 

Il est vivement conseillé de consulter un pneumologue, spécialiste des bronches et des poumons, en cas de symptômes pulmonaires récurrents. En outre, les personnes particulièrement exposées (fumeurs, métiers à risque) auront tout intérêt à faire des visites de contrôle auprès de ce praticien, qui pourra leur donner un diagnostic.

Le rôle du pneumologue

En cas de symptômes pulmonaires (toux chronique, par exemple) et de troubles respiratoires persistants (respiration sifflante, essoufflement anormal...), le premier réflexe sera de se rendre chez son médecin traitant. Celui-ci cherchera l'origine du problème et pourra, le cas échéant ,adresser son patient à un pneumologue.

Ce spécialiste est le plus à même de diagnostiquer les maladies des poumons, quelles qu'elles soient :

Le pneumologue est également tout indiqué en cas de cancer du poumon.

Le cas échéant, le pneumologue pourra également vous renvoyer vers un autres spécialiste : par exemple, un kinésithérapeute (pour procéder à des séances de kinésithérapie respiratoire) ou un oncologue en cas de cancer.

Qui doit particulièrement consulter un pneumologue ?

Il est nécessaire de consulter un pneumologue lorsqu'on souffre de problèmes pulmonaires chroniques. Mais il peut également être très utile de faire une visite de contrôle. En effet, certaines personnes présentant un ou plusieurs facteurs de risques ont tout intérêt à prévoir un rendez-vous avec un pneumologue, essentiellement dans un souci de prévention.

Les personnes concernées seront essentiellement :

  • les fumeurs de plus de 40-45 ans ;
  • les personnes souffrant d'hypertension ;
  • les personnes immunodéprimées (mais, dans ce cas, essentiellement sur conseil médical) ;
  • les personnes ayant déjà été victimes d'une pneumopathie ;
  • les personnes ayant été exposées à l'amiante ou à d'autres produits toxiques potentiellement cancérigènes ;
  • les personnes exerçant des professions augmentant les risques de cancer du poumon tels que :
    • les agriculteurs ;
    • les professionnels du BTP ;
    • les mineurs ;
    • les ramoneurs ;
    • les réparateurs automobiles ;
    • les professionnels exerçant dans le domaine de l'imprimerie, de la chimie, de la sidérurgie, de la métallurgie ou du nucléaire ;
    • ceux qui travaillent dans la fabrication du caoutchouc, du textile et du cuir ;
    • les professionnels travaillant sur les chantiers navals, etc.

Cela est d'autant plus nécessaire qu'à ce jour aucun test de dépistage du cancer du poumon organisé de façon systématique n'existe.

Préparer sa consultation chez le pneumologue

Pour pouvoir fournir le maximum d'informations au pneumologue lors de votre consultation, vous pouvez prendre soin de noter :

  • vos antécédents familiaux de maladies pulmonaires qu'il s'agisse d'affections chroniques telles que l'asthme ou la mucoviscidose ou de pathologies comme le cancer ;
  • vos antécédents personnels si vous souffrez d'allergies respiratoires, si vous avez fumé par le passé ou la quantité de tabac que vous fumez actuellement ;
  • les traitements que vous prenez et pour quels types de maladies.

Si vous disposez d'examens médicaux, de radiographies pulmonaires ou autres, n'oubliez pas de les amener à l'occasion de la consultation.

Aussi dans la rubrique :

Symptômes et diagnostic

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider