Sommaire

La pleurésie est une inflammation qui s'attaque à la membrane thoracique qu'est la plèvre. Elle fait partie de la liste des maladies des poumons, au même titre que, par exemple, la fibrose pulmonaire, l'emphysème pulmonaire ou le pneumothorax.

Pleurésie : une inflammation de la plèvre

La pleurésie est une inflammation des deux feuillets de la plèvre (anatomie du poumon) : le feuillet qui tapisse la face interne du thorax (le feuillet pariétal) et le feuillet qui couvre les poumons (le feuillet viscéral).

On distingue :

  • les pleurésies avec épanchement, lorsqu'un liquide s'accumule en excès entre la plèvre et les poumons. En temps normal, les feuillets de la plèvre produisent déjà un liquide, mais celui-ci est un léger film destiné à réduire les frottements des poumons au cours de la respiration.
  • les pleurésies sèches ou pleurites, dans lesquelles il n'y a pas d'accumulation de liquide (mais qui peuvent progressivement devenir des pleurésies avec épanchement).

L'une et l'autre peuvent être soit aiguës et d'apparition subite, soit chroniques et s'étaler dans le temps.

Facteurs de la pleurésie

L'inflammation de la plèvre peut être due à des maladies des poumons :

  • S'agissant d'une pleurésie secondaire :
  • S'agissant d'une pleurésie primaire : une infection virale ou bactérienne (dans 10 % des cas). 50 % des pleurésies d'origine bactérienne sont associées à une pneumonie.

L' épanchement pleural est dû :

  • Soit à une inflammation de la plèvre qui entraîne une sécrétion anormale de liquide, par exemple :
  • Soit à une autre affection qui provoque un trouble de l'équilibre liquidien, par exemple :
    • une insuffisance cardiaque ;
    • les suites d'un infarctus ;
    • une cirrhose du foie ;
    • une tumeur des ovaires.

Symptômes de la pleurésie

La pleurésie avec épanchement pleural se traduit par :

  • une douleur thoracique d'un seul côté, qui est augmentée et violente à la toux, à l'éternuement, mais aussi à l'inspiration (normale ou profonde) et en cas de mouvements tels qu'un changement de position ;
  • des difficultés respiratoires avec un essoufflement même au repos avec une grande sensation de faiblesse ;
  • une toux sèche et quinteuse ;
  • si la pleurésie s'accompagne d'une infection pulmonaire, on retrouve généralement de la fièvre.

Traitement de la pleurésie

Le traitement de la pleurésie est fonction de son origine. Ainsi, on pourra lister les situations suivantes :

  • en cas d'infection bactérienne, le traitement prioritaire est l'antibiothérapie ;
  • en cas d'infection virale, on laisse la pleurésie se guérir spontanément ;
  • en cas de tuberculose, un traitement anti-tuberculeux est instauré ;
  • si la pleurésie est liée à un cancer pulmonaire, on procédera au traitement du cancer du poumon, notamment à une chimiothérapie, voire à une chirurgie (thoracoscopie).

On peut également utiliser un talc destiné à assécher la plèvre. Des anti-inflammatoires sont généralement prescrits pour soulager la douleur.

Si l'épanchement pleural est particulièrement important et qu'il provoque une gêne respiratoire handicapante, on procède à son évacuation par ponction pleurale afin de soulager les symptômes.

Une chirurgie peut aussi être envisagée en cas de récidive. Elle consiste à accoler les deux feuillets de la plèvre.