Sommaire

 

Les maladies des poumons sont souvent de type infectieux. Parmi les plus connues, on peut lister : la pleurésie, le pneumothorax ou la tuberculose pulmonaire.

Maladies des poumons : des causes essentiellement infectieuses

Les maladie des poumons les plus fréquentes sont les pneumopathies infectieuses. Selon les statistiques, elles représentent à elles seules la cinquième cause de décès dans les pays industrialisés.

À l'origine de ces pneumonies se trouvent des bactéries, des virus ou des agents pathogènes tels que des champignons. Néanmoins, le germe le plus fréquemment retrouvé est le pneumocoque, qui est également l'un des plus dangereux.

Toutefois, plusieurs maladies pulmonaires sont également dues à des facteurs environnementaux et notamment aux particules ultrafines (< 100 nm ou PUF) provenant essentiellement de la combustion des moteurs, des centrales électriques, des incinérateurs, des avions... Ces PUF échappent à l’élimination par l’appareil mucociliaire des voies aériennes et à la phagocytose par les macrophages, pour aller se déposer au niveau des alvéoles pulmonaires.

Autres pathologies pulmonaires fréquentes à l'origine des maladies des poumons

Parmi les autres pathologies pulmonaires fréquentes on trouve :

  • l'asthme ;
  • les bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO), qui sont des maladies chroniques caractérisées par une diminution irréversible du calibre des bronches ;
  • le cancer du poumon, qui est une tumeur maligne ;
  • l'embolie pulmonaire, désignant une obstruction d'une artère pulmonaire ou d'une de ses branches par un caillot de sang (thrombus) ;
  • l'emphysème pulmonaire, se traduisant par la destruction des alvéoles pulmonaires qui ne parviennent plus à rejeter l'air qu'elles contiennent ;
  • la fibrose pulmonaire, qui est la formation de tissu cicatriciel à la place du tissu pulmonaire normal ;
  • la mucoviscidose, une maladie génétique liée à une production excessive d'un mucus épais et collant qui entraîne de très importants troubles digestifs et respiratoires ;
  • les nodules pulmonaires, présents dans 50 % des cancers, mais qui peuvent également être bénins ou liés à des pathologies pulmonaires sans gravité ;
  • les œdèmes pulmonaires, qui constituent une pathologie grave due à une accumulation d'eau dans les poumons en raison d'un dysfonctionnement cardiaque ;
  • la pleurésie, qui est une inflammation de la plèvre ;
  • le pneumothorax, dû à la présence d'air dans la cavité pleurale (l'espace compris entre la plèvre pulmonaire et la plèvre pariétale) ;
  • la tuberculose pulmonaire, qui est une maladie infectieuse.