Sommaire

Le cancer pulmonaire figure, selon les statistiques, parmi les cancers les plus mortels. Les causes sont diverses, mais la consommation de tabac reste la principale, entraînant la formation de tumeurs et parfois de cancers métastasés.

Plusieurs types de cancers pulmonaires

Le cancer pulmonaire prend également le nom de cancer des bronches, cancer bronchopulmonaire ou encore carcinome pulmonaire. Il faut néanmoins distinguer :

  • les cancers du poumon primitifs qui apparaissent dans les bronches ou les alvéoles pulmonaires ;
  • les cancers du poumon secondaires qui font leur apparition dans une autre région de l'organisme et qui entraînent la formation d'une tumeur au poumon. En effet, le poumon est une zone dans laquelle les métastases se développent très fréquemment.

Cancer

Article

Lire l'article Ooreka

Les cancers primitifs se composent de :

  • Cancers du poumon non à petites cellules avec en moyenne :
    • 40 % d'adénocarcinomes qui apparaissent généralement dans la partie externe du poumon, dans le tissu périphérique. C'est la forme de cancer du poumon la plus fréquente chez les jeunes, les femmes et les non-fumeurs (causes) et leur incidence progresse de 3,9 % par an depuis 1990.
    • 30 % de cancers épidermoïdes qui sont d'évolution lente et qui débutent le plus souvent au niveau d'une grosse bronche ou du centre du poumon (hile pulmonaire) en nécrosant les tissus. Il est très fréquent chez les fumeurs mais son incidence baisse de 2,9 % par an depuis 1990.
    • 10 % de carcinomes à grandes cellules (ou à cellules géantes).
  • 10 à 15 % de carcinomes à petites cellules qui se développent essentiellement au niveau des bronches primaires et secondaires et qui sont des cancers agressifs d'évolution rapide ayant tendance à métastaser (leur incidence tend à diminuer de 0,9 % par an).
  • Moins de 5 % de tumeurs carcinoïdes ou muco-épidermoïdes qui sont généralement indolores, mais qui sont susceptibles de comprimer les poumons et les voies respiratoires.

Les tumeurs dans le cancer pulmonaire

Lecancer pulmonaire est une tumeur maligne. Cela signifie qu'elle a tendance à se propager dans le reste du corps sous forme de métastases.

Néanmoins, il existe quelques rares tumeurs bénignes (non cancéreuses) du poumon telles que :

  • l'hamartome (la tumeur bénigne du poumon la plus fréquente) qui est asymptomatique et qui est fait de cellules ressemblant à du cartilage ;
  • le papillome qui se développe essentiellement dans les bronches avec, à terme, des risques d'obstruction ;
  • le léiomyome qui est fait de cellules musculaires ;
  • l'adénome pulmonaire (très rare) qui peut être alvéolaire ou pléomorphe selon sa localisation.

Ces tumeurs bénignes, exceptés certains papillomes évolués, n'entraînent habituellement aucun symptôme. Si elles n'évoluent pas, on se contente de les surveiller. Si elles augmentent en taille, on procède à leur ablation chirurgicale.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer du poumon

Sommaire