Cancer du poumon métastasé

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Le cancer pulmonaire, dont les causes sont connues, présente des stades très divers indiquant un état d'avancement plus ou moins inquiétant. Le cancer du poumon métastasé, une forme envahissante particulière de cancer, peut, par exemple, avoir des conséquences graves.

Cancer du poumon métastasé : le cas du cancer secondaire

Les métastases pulmonaires sont dues à la dissémination dans les poumons d'un autre cancer ayant son siège dans une autre région de l'organisme. On parle dans ce cas de cancer secondaire, une forme qui est à distinguer des cancers primitifs qui naissent dans le poumon.

Propagation et lien avec les autres cancers

Dans le cas du cancer du poumon, la propagation peut se faire :

  • soit par voie sanguine ou lymphatique (essentiellement en cas de cancer digestif) ;
  • soit par contiguïté : du fait de leur proximité anatomique, les cancers de l'œsophage peuvent atteindre la trachée et la bronche souche gauche et les cancers du sein et de l'estomac peuvent se propager dans la plèvre et les poumons.

Le poumon est très souvent le siège de métastases. C'est notamment le cas avec les cancers :

Métastases pulmonaires : un phénomène très courant

De manière générale, n'importe quel cancer est susceptible d'entraîner des métastases pulmonaires. Même un cancer pulmonaire primitif peut métastaser dans l'autre poumon. On remarque que les métastases de tumeurs digestives ou ovariennes ont souvent pour premier site d'implantation le foie, puis secondairement les poumons.

Métastase

Article

Lire l'article Ooreka

Cancer du poumon métastasé : le cas du cancer primitif

Un cancer du poumon primitif est également susceptible de se disséminer dans l'organisme. Les cancers du poumon à petites cellules sont les plus évolutifs et donc les plus susceptibles de métastaser, notamment par voie lymphatique.

Les organes les plus souvent concernés par les métastases issues d'un cancer du poumon seront :

  • l'autre poumon ;
  • les ganglions lymphatiques (notamment au niveau du médiastin) ;
  • le foie (on peut parfois observer un ictère) ;
  • le cerveau (avec des maux de tête, une confusion ou des crises d'épilepsie) ;
  • les os (avec des douleur osseuses importantes).

Les symptômes seront donc différents en fonction de chaque localisation.

Les métastases qui affectent le cerveau et le foie sont traitées isolément, si possible par chirurgie. Une radiothérapie crânienne peut également être envisagée préventivement pour éviter l'apparition de métastases à ce niveau. Les métastases osseuses sont davantage traitées par chimiothérapie et/ou radiothérapie mais, lorsqu'elles détruisent l'os, il est aussi possible de réaliser une cimentoplastie (opération consistant à injecter un ciment constitué de résine dans un os pour le solidifier). Cette technique est aujourd’hui souvent employée en oncologie dans un but antalgique mais elle sert aussi à soigner les patients présentant plusieurs métastases osseuses.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer du poumon

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider