Sommaire

 

Afin de mieux appréhender la maladie du cancer du poumon, il est conseillé de se pencher sur l'anatomie des poumons dans son ensemble, pour bien comprendre le fonctionnement et le rôle des organes et autres éléments composant les poumons. Cette anatomie est essentielle puisqu'elle nous permet de respirer.

Anatomie des poumons : les organes de la respiration

Les poumons, qui se comptent au nombre de 2, sont les principaux organes de la respiration. Ils se situent dans la cage thoracique, au-dessus du diaphragme. Ils sont recouverts par la plèvre, une membrane qui les protège des virus et des bactéries. Cette membrane peut être victime de deux types d'affections : la pleurésie et le pneumothorax.

Les poumons sont divisés en lobes :

  • Le poumon droit possède 3 lobes : les lobes supérieur, moyen et inférieur.
  • Le poumon gauche, qui doit laisser de la place au cœur, est un peu plus petit et ne comporte que 2 lobes : le lobe supérieur et le lobe inférieur.

Les poumons sont séparés l'un de l'autre par le médiastin qui rassemble :

  • la trachée ;
  • les bronches souches ;
  • l'œsophage ;
  • le cœur.

Le mécanisme de la respiration

Les poumons vont se gonfler lorsque l'air, inspiré au niveau du nez et de la bouche et véhiculé par la trachée et les bronches, va leur parvenir.

Pour alimenter les poumons en oxygène, deux bronches souches partent de la trachée, puis se subdivisent en bronchioles de plus en plus petites. Au bout de chacune d'elles se trouvent des alvéoles qui sont entourées d'un ensemble de capillaires sanguins (fins vaisseaux). Ces alvéoles pulmonaires sont de petits sacs dont la paroi est élastique. Elles sont soutenues par l'interstitium pulmonaire, un fin tissu.

Anatomie des poumons : rôles des alvéoles pulmonaires

Les alvéoles jouent plusieurs rôles :

  • Elles se remplissent d'oxygène (O2) au cours de la phase d'inspiration.
  • Elles font passer l'oxygène dans le sang (qui est ramené vers le cœur d'où il va être expulsé pour alimenter tout l'organisme) à travers l'interstitium pulmonaire.
  • Elles captent le dioxyde de carbone (CO2) présent dans le sang à travers l'interstitium pulmonaire.
  • Elles permettent d'expulser le CO2 au cours de la phase d'expiration.

Pour assurer ces différentes fonctions, les alvéoles possèdent deux types de cellules :

  • les cellules alvéolaires (ou pneumocytes) de type I qui gèrent les échanges gazeux et le transport de l'O2 et du CO2 ;
  • les cellules alvéolaires de type II qui fabriquent les pneumocytes I et le surfactant, un liquide qui empêche les alvéoles de s'effondrer sur elles-mêmes.

Les poumons, comme tout organe du corps humain, ne sont pas exempts de maladies diverses affectant les différentes parties énoncées précédemment.